réflexions et idées

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 janvier 2011

"J'aime pas"


Ce n'est pas contre l'esprit de Facebook que je proteste, mais de ce qui est fait de nos données personnelles récoltées sur nos profils. Comment croyez-vous que Facebook soit valorisée à 50 millions de dollars alors que ces bénéfices sont minimes?

Avec tout les comptes enregistrés, ce réseau représente une mine d'or pour les politiques de surveillance des Etats et les annonceurs publicitaires. Grâce aux boutons "F se connecter" et "J'aime" présents sur tous les sites web, Facebook vous suit et vous profile partout sur la toile. Nous étions déjà fortement fiché dans la vie courante et la vie numérique, mais maintenant Etats et annonceurs peuvent monter des profils psychologiques de chacun de ces moutons.

Et que dire de toute ces applications et jeux Facebook qui ont accès à vos données car en acceptant de l'utiliser, vous acceptez de partager vos données avec elle.

Et que dire des DRH et des recruteurs qui reluquent votre profil pour vous sonder et voir si vous êtes "embauchable" ou si vous dites du mal de votre société !

Alors reprenez possessions de vos données personnelles ! Verrouillez votre profil Facebook, utilisez des réseaux sociaux soucieux de vos données et que vous controlez (Identi.ca, diaspora, ...).

Pour en savoir plus :

samedi 28 novembre 2009

Vers l'indépendance - Réflexion sur un internet plus libre

Depuis pas mal de temps, je réfléchis à l'opportunité de me libérer de quelques services sur le web :

  • Gmail et Hotmail pour les mails
  • iGoogle ou Google reader pour les news en RSS
  • Blog
  • Gestion des favoris/marques-pages/bookmarks
  • Espace de stockage

Le but est :

  • de centraliser sur un environnement maitrisé mes données personnelles
  • d'utiliser des logiciels libres, plus proches de mes convictions
  • d'utiliser des plateformes que j'aurai préalablement testé et éprouvé
  • de centraliser en version web des logiciels que j'utilise régulièrement et pour que puissent les utiliser de façon nomade
  • de me passer des services Google

Cette réflexion passe aussi par le choix d'une solution d'hébergement :

  • hébergement mutualisé ou serveur privé chez un prestataire d'hébergement
  • hébergement sur un serveur@home

Donc, suivez moi avec ce blog pour en savoir plus !

Vers l'indépendance et au-delà !!

Pour en savoir plus :

Conférence de Benjamin Bayart "Internet libre, ou Minitel 2.0 ?" http://www.fdn.fr/Internet-libre-ou-Minitel-2.html

"Installer StatusNet c’est facile" par Philippe Scoffoni http://philippe.scoffoni.net/installer-statusnet-cest-facile/

"Aujourd'hui je dégoogle : adieu gmail" par Cyrille BORNE http://www.cyrille-borne.com/index.php?post/2009/11/21/Aujourd-hui-je-d%C3%A9google-%3A-adieu-gmail

Wiki sur l'auto-hébergement http://wiki.auto-hebergement.fr/

samedi 20 juin 2009

Pourquoi avoir choisit le logiciel libre ?

Voici un petit billet sur mon choix d'utiliser des logiciels libres et de le promouvoir autour de moi.

Qu'est-ce qu'un logiciel libre?

La FSF (Free Software Foundation) insiste sur le fait que « libre » ne doit pas être compris comme « gratuit ». Cette confusion est particulièrement possible en anglais, où « libre » et « gratuit » se traduisent par « free », et « logiciel libre » s'écrit « free software ». Pour lever cette confusion, la phrase « Free as in “free speech”, not as in “free beer” » (« Libre comme dans liberté d'expression, pas comme dans bière gratuite ») est souvent répétée par les promoteurs des logiciels libres.

L'expression « Logiciel libre » fait donc référence à la liberté pour les utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel.

Les logiciels libres comportent 4 libertés fondamentales :

  • La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0) : vous pouvez utiliser un logiciel sans aucunes restrictions (temporelle, géographique, domaines d'application, …) autres que légales,
  • La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins (liberté 1) Pour cela l'accès au code source est une condition requise : vous avez le droit de savoir comment fonctionne votre logiciel et ce qu'il fait réellement, notamment de vos données,
  • La liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin, (liberté 2) : si vous avez acquis légalement votre logiciel, vous pouvez le redistribuer à votre guise, cella inclus aussi la liberté de vendre des copies,
  • La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 3) Pour cela l'accès au code source est une condition requise : vous avez le droit de modifier le logiciel pour l'améliorer ou l'adapter à vos usages.

La prise de conscience

Même lorsque j'étais sous Window$, j'ai utilisé des logiciels comme Firefox, PDF Creator ou VLC, je consultais régulièrement les pages de Framasoft, je suivais l'actualité de Linux. Mais il y a de cela 5 ans, des amis utilisant Linux m'ont montrer ces possibilités, j'en étais arrivé à un point où Window$ n'avais plus de secrets pour moi, je m'ennuyais sur cette plateforme, et donc j'ai basculé.

Avant de choisir, j'ai essayé plusieurs distributions, parcouru plusieurs sites des communautés, lu plusieurs comparatifs. Fedora était le meilleur compromis pour moi, simple d'utilisation, complète et performante et en même temps on apprend car des fois il faut mettre les mains dans le système.

Pourquoi avoir choisit le logiciel libre ?

Voici les différentes raisons pour lesquelles j'ai choisit de basculer vers le côté lumineux de la Force :

  • La philosophie : le partage du savoir, telle est la philosophie
  • La communauté : vous avez une question, un problème, ... Ils sont tous là, à n'importe quelle heure et par n'importe quel moyen, pour vous aider.
  • Le modèle de développement : la collaboration permet à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice suivant son niveau (programmeurs, traducteurs, rédacteurs; ...)
  • La sécurité : pas de virus; en cas de problème un patch est rapidement sorti (des fois dans l'heure qui suit); en choisissant des formats de fichiers disponibles librement, il y a une pérennité des données.
  • L'indépendance : grâce au logiciel libre, on n'est plus soumis aux choix stratégiques, au caprice ou à la santé financière d'un éditeur monopolistique
  • Le choix : on peut choisir sa distribution (parmi les 500 qui existent) suivant ses affinités et ses compétences; si on n'est pas content d'un logiciel, on peut le forké/cloné librement ou apporté soit même des modifications
  • Le cout : le rapport qualité/prix des logiciels libres est imbattable car reposant sur un libre marché et non sur marché capitalistique/actionnarial

Ressources sur le logiciel libre

Organisations :

Annuaires de logiciels libres :

Autres ressources libres :

Musique :

Annuaire :

Images :

  • Freemages, banque de photos gratuites et Libres à télécharger, images gratuites sous Licence Art Libre : http://www.freemages.fr/

Livres :

Pour en savoir plus :

Propulsé par Dotclear

Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont publiés selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Licence Creative Commons I love Free Software!