samedi 1 avril 2017

Mise à jour de mon mini-studio photo

Il y a 2 jours, je me suis fabriqué un mini-studio photo pour lequel j'avais utilisé un reste de ruban à LED pour l'éclairage intérieur. Or il s’avérait que cet éclairage était un blanc chaud (d'une température de 3200°K) et donc faisait virer les couleurs vers le jaune. J'ai donc remplacé cet éclairage par un ruban à LED de couleur blanc naturel (5500°K).

Voyez la différence entre ces 2 photos : Mise à jour de mon mini studio photo en passant sur des LED blanches (5500°K) (photo à gauche). (Photo a droite avec des LED en blanc chaud 3200°K) #ministudiophoto #ministudio #upgrade #miseajour #lumiereblanche #nofilter #packshot #photostudio #photo

Mise à jour de mon mini studio photo en passant sur des LED blanches (5500°K) (photo à gauche). (Photo a droite avec des LED en blanc chaud 3200°K) #ministudiophoto #ministudio #upgrade #miseajour #lumiereblanche #nofilter #packshot #photostudio #photo

J'y ai adjoint 2 liseuses équipés de lampes à LED pour l'éclairage extérieur et j'ai fabriqué des fonds de studio avec des feuilles de papier Canson, ce qui me permet d'utiliser une infinité de couleur de fond. J'ai pratiqué une ouverture de 5 mm sur la largeur du haut du carton pour l'introduction de ces feuilles et cela à l'avantage de les maintenir en place.

Voici donc le setup complet de mon mini-studio photo mis à jour :

20170401_190516.jpg

20170401_185632.jpg

IMG_20170401_192823_309.jpg

Setup de mon mini studio photo avec des lumières LED additionnelles sur l'extérieur et la possibilité de choisir le fond (grace aux feuilles canson) #ministudiophoto #diy #studiophoto #photostudio (appareil photo : #canon #canon70d et objectif #sigma #sigma2470mm)

vendredi 31 mars 2017

DIY : Réalisation d'un mini-studio photo

Voulant toucher à la photographie de studio, j'ai voulu commencer par me faire la main en faisant des packshots c'est à dire des photos de produits divers et variés comme ma collection de dés, de figurines, de pièces que je fabrique en impression 3D ou de circuits électroniques.

La méthode la plus simple est de disposer d'un fond uni sans pli sur lequel on dispose l'objet à photographier. Il faut ensuite y mettre de la lumière afin d'éclairer le sujet mais sans faire d'ombre. On trouve facilement des kits complet de mini-studio pour des prix raisonnables (pour des versions amateurs) comme à des prix plus élevés pour des kits professionnels. Comme c'est un essai et que je ne voulais pas investir dans une solution commerciale toute prête qui me servira peut être rarement, je me suis donc fabriqué un mini-studio photo avec un carton, quelques accessoires et un peu d'huile de coude.

Le matériel :

  • un carton sur lequel il faut supprimer 2 (droite et gauche) ou 3 cotés (droite, gauche et haut) en y faisant une fenêtre relativement grande. L’intérêt est d'y placer des éclairages extérieurs
  • du papier calque ou du tissu, afin de d'obstruer les fenêtres précédemment créées, qui servira à diffuser les lumières extérieures
  • des fonds en papiers colorés de la largeur de votre boite mais d'une grande longueur afin de couvrir le sol et le fond du mini studio
  • des éclairages de type lampes de bureau ou ruban de LED, et de préférence en lumière blanche naturelle (la température de la couleur doit être supérieur à 5000 °K)

Voici ma réalisation : IMG_20170331_194015_849.jpg

Réalisation d'un mini-studio photo en carton de 23cm×23cm pour faire des packshot #studiophoto #ministudio #photo #photostudio #ministudiophoto #diy #carton #packshot #Troyes #aubeenchampagne #Aube

Comme vous pouvez le voir, j'ai mis en place un système d'éclairage intérieur, sur la face du haut du carton, avec un ruban de LED. Le ruban est collé sur des cornières en cartons orientées à 45° afin de viser le centre de la scène.

Et voilà mon premier test photo avec ce mini studio photo, pris avec mon téléphone : IMG_20170331_194540_525.jpg

Test de mon mini studio photo (à gauche sans flash et à droite avec flash)

Comme on peut le voir sur la photo de gauche, la couleur de l'éclairage fait que le sujet et le fond sont jaunes. En effet, le ruban de LED utilisé a une couleur blanc chaud (3200°K). Un problème que je règlerai plus tard.

Pour en savoir plus :

vendredi 5 août 2016

Fabriquer un bloc-notes pour rouleaux d'imprimante thermique

Comment recycler ces vieilles bobines de machines à calculer qui traînent dans les tiroirs : en bricolant un bloc-notes à la façon de Giaco Whatever.

Les matériaux :

  • Une planche de medium de dimensions 10 cm*25 cm*1.5 cm
  • 2 fixations de 10 cm
  • 4 vis à bois de 3*20 et 4 rondelles
  • 1 cintre en fer

bloc-notes à la façon de Giaco Whatever

Comment recycler ces vieilles bobines de machines à calculer qui traînent dans les tiroirs : en bricolant un bloc-notes. Thank you @giacowhatever for your original idea ==> https://youtu.be/UCRrtdv2iAc #diy #notepad #blocnote #notepads #blocnotes #woodworking #wood #bobines #papier #rouleaux #bricolage

Cette réalisation est basée sur le projet de Giaco Whatever intitulé "⇒ DIY Wood and Aluminum Note Pad" et dont vous trouverez le tuto vidéo ici : https://youtu.be/UCRrtdv2iAc.

Pour en savoir plus :

dimanche 10 mai 2015

Renommer ses photos en fonction de la date et de l'heure

Suite à un voyage à Washington et à New-York d'une semaine, ma soeur et moi avons produits plus de 2000 photos à nous deux. Le problème étant de classer ces photos, venant de 2 APN différents, dans un ordre chronologique en les renommant au format yymmdd_hhmmss.

Rien de mieux que d'utiliser encore ExifTool grâce à cette petite commande :

exiftool "-FileName<CreateDate" -d "%Y%m%d_%H%M%S%%-c.%%e" DIR

Cette commande va renommer toutes les images dans le répertoire DIR en fonction de la date et l'heure (%Y%m%d_%H%M%S) du tag CreateDate, ajouter un nombre de copie, précédé de "-", si le fichier existe déjà (%-c), et préserver l'extension de fichier (%e). Notez les '%' supplémentaires nécessaire pour échapper aux codes de nom de fichier (%c et %e) dans la chaîne de format de date.

Pour en savoir plus :

vendredi 24 août 2012

Classer ses photos dans une arborescence chronologique

Si comme moi, vous venez de rentrer de vacances avec un bon milliers de photos qui sont en vrac dans un répertoire, voici un moyen simple de les classer par date de prise : le puissant outil en ligne de commande exiftool.

Admettons que vous êtes dans le répertoire Images, vous avez importé vos photos dans le répertoire vacances2012 et vous voulez les classer suivant l'arborescence ANNEE/MOIS/JOUR.

Pour classer un répertoire de photos suivant la date de prise de vue : exiftool -r -d %Y/%m/%d "-directory<datetimeoriginal" vacances2012

Pour en savoir plus :

A propos d'ExifTool : ExifTool est une application en ligne de commande (écrit en Perl) pour manipuler (lire/supprimer/éditer) les méta-données des fichiers multimédia (images, sons, vidéos). Le site officiel est très bien documenté et cet utilitaire est dispo pour Linux, Mac et Windows. Le prérequis étant l'installation de Perl.

mardi 10 janvier 2012

Mettre le cache de Firefox en RAM

Cette astuce n'est pas récente, mais est toujours utile, surtout que maintenant beaucoup d'ordinateurs fixes sont fournit avec 4 Go de mémoire vive (RAM) par défaut.

La mise en cache de tout partie du profil de Firefox vers la RAM en utilisant le système de fichiers tmpfs offre des avantages significatifs. Même si en optant pour la voie d'une amélioration partielle est par elle-même, ce dernier peut rendre Firefox encore plus réactif par rapport à sa configuration d'origine. Les avantages comprennent, entre autres:

  • un accès aux disques réduits en lecture/écriture (idéal pour les SSD)
  • une réaction plus rapide du navigateur
  • de nombreuses opérations au sein de Firefox, comme la recherche rapide et requêtes histoire, deviennent presque instantanées

Le principe est d'utiliser le périphérique /dev/shm, un répertoire qui se comporte exactement comme un systèmes de fichiers montés, à l'exception notable que tout son contenu est stocké dans la RAM.

Vérifier que /dev/shm est monté

Dans un terminal, lancé la commande df -h : df -h

La commande df (disk free) affiche la quantité d'espace occupé des systèmes de fichiers. L'option -h ajoute à chaque valeur une lettre comme M pour méga-octet, afin d'améliorer la lisibilité.

Sur mon système, on peut voir que /dev/shm est bien monté et que c'est un système de fichier en mémoire virtuelle (tmpfs).

Modifier la configuration de Firefox

Pour changer la destination du répertoire de cache disque de Firefox, il faut modifier la configuration. Pour cela, saisissez dans la barre d'adresse la commande about:config.

Une fois dans l'éditeur de configuration, recherchez la clé browser.cache.disk.parent_directory grâce au champ filtre

Si elle n'existe pas, créez la en faisant un clic droit dans la fenêtre. Un menu contextuel s'affiche, sélectionnez Nouvelle puis Chaînes de caractère. Remplissez les 2 fenêtres suivantes avec ces paramètres :

  • Nom de l'option : browser.cache.disk.parent_directory
  • Valeur de l'option : /dev/shm/firefox-cache

Lors du redémarrage de Firefox, il va commencer l'utilisation de /dev/shm/firefox-cache comme le répertoire de cache.

Ayez à l'esprit que le répertoire et son contenu ne seront pas sauvegarder après un redémarrage en utilisant cette méthode.

Vérifier la prise en compte

Pour contrôler que l'option à bien été prise en compte, saisissez dans la barre d'adresse de Firefox la commande about:cache. Dans la section Disk cache device, vous deviez retrouver le répertoire de cache ainsi défini à la ligne Cache Directory:.

dimanche 28 août 2011

14 façons de générer un mot de passe aléatoire en ligne de commande

Ceci est une compilation de commandes trouvées sur le site commandlinefu.com qui soit dit en passant est un très bons site pour trouver des scripts BASH tout fait.

Le but est de pouvoir générer des mots de passe complexes grâce à différentes fonctions.

Un bon moyen de comprendre le fonctionnement de chaque fonction est d’exécuter les instructions d'une méthode au fur et à mesure en la décomposant.

En utilisant la date

On calcule le MD5 grâce à la date :

date | md5sum

Pour plus de choix, on peut passer la date en nanoseconde :

date +”%N” | md5sum

Cette méthode est un peux plus complexe, car on utilise la date en seconde, avec laquelle on calcule sont SHA256 que l'on transforme en base 64 et l'on affiche que les 32 premiers caractères :

date +%s | sha256sum | base64 | head -c 32 ; echo

En utilisant la fonctionnalité /dev/urandom

Il s'agit d'utiliser une fonctionnalité intégrée au noyau Linux qui est le périphériques générateurs aléatoires du noyau.

man random (Fichiers spéciaux) - Périphériques générateurs aléatoires du noyau.
NOM : random, urandom - Périphériques générateurs aléatoires du noyau.
DESCRIPTION: Les fichiers spéciaux caractères /dev/random et /dev/urandom (existants depuis Linux 1.3.30) fournissent une interface avec le générateur de nombres aléatoires du noyau.

Le fichier /dev/random a un numéro de périphérique majeur égal à 1, et un numéro mineur égal à 8. Les numéros du périphérique /dev/urandom sont 1 pour le majeur, et 9 pour le mineur.

Le générateur de nombres aléatoires regroupe du bruit provenant de son environnement par l'intermédiaire des pilotes de périphériques et d'autres sources, et le stocke dans un réservoir d'entropie. Le générateur mémorise également une estimation du nombre de bits de bruit dans son réservoir d'entropie, et utilise son contenu pour créer des nombres aléatoires.

Lors d'une lecture, le périphérique /dev/random sera limité au nombre de bits de bruit contenus dans le réservoir d'entropie.

/dev/random est particulièrement adapté pour les cas où l'on a ponctuellement besoin de nombres hautement aléatoires (création de clés par exemple). Lorsque le réservoir d'entropie est vide, les lectures depuis le périphérique /dev/random seront bloquantes jusqu'à l'obtention de suffisamment de bruit en provenance de l'environnement.

Lors d'une lecture, /dev/urandom renverra autant d'octets qu'on en demande. Toutefois, s'il n'y a plus assez de bits disponibles dans le réservoir d'entropie, les valeurs renvoyées pourraient être théoriquement vulnérables à une cryptanalyse basée sur l'algorithme employé par le pilote. Il n'existe pas de documentation sur ce type d'attaque dans la littérature publique actuelle, mais cela n'élimine pas le risque théorique. Si ce risque est important pour votre application, utilisez plutôt /dev/random à la place.

Attention : ne pas oublier le caractère "<" devant /dev/urandom sinon cela générera une erreur "bash: /dev/urandom: Permission non accordée"

Cette méthode utilise la fonction tr pour éliminer les caractères de la fonction aléatoire qui n'appartiennent pas au groupe "_A-Z-a-z-0-9" et en affiche les 10 premiers caractères (grâce à la commande head :

< /dev/urandom tr -dc _A-Z-a-z-0-9 | head -c10;echo;

ou celle ci qui affiche les 32 premiers caratères :

< /dev/urandom tr -dc _A-Z-a-z-0-9 | head -c${1:-32};echo;

Cette méthode reprend la fonction tr pour n'afficher que les caractères alphanumériques, sur une seul colonne de 30 caractères (grâce à la fonction fold), et affiche la première ligne (grâce à la fonction head) :

tr -cd '[:alnum:]' < /dev/urandom | fold -w30 | head -n1

Cette méthode renvoie les 30 premiers caractères (fonction head) sous forme d'une ligne (fonction tr) de la sortie grep qui filtre les caractères alphanumériques issues de l'entrée de la fonction strings qui n'affiche que les caractères imprimables de la fonction aléatoire :

strings /dev/urandom | grep -o '[[:alnum:]]' | head -n 30 | tr -d '\n'; echo

Ces 2 méthodes équivalentes permettent de créer un mot de passe de 8 caractères (fonction head) choisit parmi le motif donné à la fonction tr et qui n'est à taper qu'avec la main gauche sur un clavier QWERTY :

</dev/urandom tr -dc '12345!@#$%qwertQWERTasdfgASDFGzxcvbZXCVB' | head -c8; echo ""

ou avec un clavier AZERTY :

</dev/urandom tr -dc '12345&é(azertAZERTqsdfgQSDFGwxcvbWXCVB' | head -c8; echo ""

En utilisant la fonction openssl

L'option rand de la fonction openssl permet de générer un mot de passe aléatoire de 32 caractères en base64.

openssl rand -base64 32

En utilisant la fonction gpg

L'option --gen-random de la fonction gpg permet de générer un mot de passe aléatoire de 30 caractères en base64 (option --armor) avec moins ou plus de qualité (argument 0|1|2) dans l'entropie.

gpg --gen-random --armor 1 30

En utilisant le dictionnaire intégré

Ces méthodes permettent de générer un mot de passe XKCD formé des 4 mots pris dans le dictionnaire partagé de Linux.

Voici ce qu'est un mot de passe XKCD :

shuf -n4 /usr/share/dict/words | tr -d '\n'
RANGE=`wc -l /usr/share/dict/words | sed 's/^\([0-9]*\) .*$/\1/'`; for i in {1..4}; do let "N = $RANDOM % $RANGE"; sed -n -e "${N}p" /usr/share/dict/words | tr -d '\n'; done; RANGE=100; let "N = $RANDOM % $RANGE"; echo $N

En utilisant le paquet pwgen

Ce paquet est disponible dans toutes les bonne distribution ou sur le site web officiel du projet http://pwgen.sourceforge.net/

Voici comment générer 1 mot de passe de 30 caractères :

pwgen 30 1

mardi 26 juillet 2011

Différencier le compte root dans votre terminal

Si comme moi, vous voulez différencier le compte root lorsque vous êtes sur la console, il suffit de modifier la couleur du prompt de l'utilisateur root. capture compte root couleur

Le schéma du prompt d'un utilisateur est stocké dans la variable PS1 dans le fichier .bashrc. Vous pouvez interroger cette variable en tapant la commande suivant : echo $PS1. Par défaut, vous obtenez la réponse suivante : \u@\h \W\$.

Voici à quoi correspond la chaine ci-dessus :

  • \u : Nom de l'utilisateur (dans ce cas 'mathieu' ou 'root'. L'interpréteur original à aussi \h qui affiche le nom du domaine (soit 'FIXEMATH').
  • \W : désigne la position relative actuelle. Pour la position absolue actuelle, utilisez \w.
  • \$ : Le caractère de l’interpréteur ('#' pour root et '$' pour les utilisateurs standards).

Maintenant pour changer la couleur du prompt de l'utilisateur root, il suffit de suivre les instructions suivantes :

  • ouvrez le fichier .bashrc sous le compte root avec la commande : nano .bashrc
  • ajoutez la ligne suivante : PS1='[\e1;31m][\u@\h \W\$[\e[0m] '
  • enregistrez le fichier et reconnectez-vous en root pour prendre en compte les modifications.
Pour en savoir plus :

Propulsé par Dotclear