dimanche 15 novembre 2015

Tweet : WeIO

tweet151120151002_weio.png

Lien vers le site de we-io.net

En vente chez Lextronic

mercredi 3 septembre 2014

MediaGoblin : une plateforme web pour publier ses médias

GNU MediaGoblin est une plateforme web libre pour partager ses photos, ses vidéos et d'autres médias sur le net. Il est une alternative à Flickr, Youtube, Sounclound, Instagram, Pinterest, ... et permet donc de décentraliser ses données et de les héberger sur son propre serveur. Actuellement, MediaGoblin supporte 6 types de média : vidéo (tout ce que Gstreamer good/bad/ugly peut lire), audio (tout ce que Gstreamer good/bad/ugly peut lire), image (png/gif/jpg/tiff et RAW), ascii art, STL et modèle 3D, PDF et documents lisibles par LibreOffice (doc/ppt/xls/odf/odg/odp ...).

MediaGoblin est écrit en Python et utilise SQLite ou PostgreSQL. Il est bien sûr extensible via des plugins et des thèmes.

Pour en savoir plus :

dimanche 30 mars 2014

Structure de répertoire Linux

Sous *Nux, l'arborescence des principaux répertoires et leur contenus sont normés suivant la Filesystem Hierarchy Standard pour une meilleure compréhension de tous. Donc voici en image sa structure :

Pour en savoir plus :

dimanche 20 janvier 2013

Installer ownCloud 4.5 sur un hébergement mutualisé 1and1

Qu'est-ce qu'ownCloud ?

ownCloud est une application Web permettant, de manière non exhaustive, d’éditer calendriers, contacts, synchroniser ses fichiers et marque‐pages, visionner, partager et chiffrer ses documents, écouter sa musique en ligne… En plus de proposer tout cela via une interface Web, ownCloud implémente des connecteurs CardDAV (contacts), CalDAV (calendriers), WebDAV (fichiers) et Ampache (listes de lectures), en plus d’un client de synchronisation multi‐plate‐forme (GNU/Linux, Windows, Mac OS X et Android), pour avoir une fonctionnalité équivalente à SparkleShare (ou Dropbox).

(source : Sortie d’ownCloud 4.5.0 - LinuxFr.org)

Accès SSH

Si ce n'est pas déjà fait, il vous faut d'abord configurer votre accès SSH à votre espace web. Pour cela rendez-vous dans votre espace client 1and1 et à la rubrique Domaine & Espace Web. Domaine et espace web 1and1 Sélectionnez l'item Accès SSH (Secure Shell) et notez y le Nom d'hôte, l'identifiant et le mot de passe (par défaut, c'est le mot de passe de l'accès FTP).

Sous votre système préféré, ouvrez une Terminal et tapez la commande pour se connecter en SSH :

ssh identifiant@nom_d_hote

En guise de réponse, on vous demandera de saisir le mot de passe.

Si tout c'est bien passé, vous devriez arriver sur votre espace web avec une invite de commande similaire à :

(uiserver):identifiant:~ >

Installation d'ownCloud

Téléchargez l’archive la plus récente d'ownCloud (disponible à l'adresse suivante http://owncloud.org/support/install/) et décompressez la dans le répertoire owncloud avec les commandes suivantes :

wget http://mirrors.owncloud.org/releases/owncloud-4.5.5.tar.bz2
tar -xvf owncloud-4.5.5.tar.bz2

Dans les prérequis, ownCloud demande php5 (>= 5.3). Or, par défaut, la version de PHP de ces hébergements est php 5.2. Il est possible de modifier ce paramètre en se rendant l'item Version globale de PHP (dans la rubrique Domaine & Espace Web) puis de basculer sur la version 5.4 de PHP.

Si cela n'est pas possible, il y a une astuce pour que ownCloud fonctionne tout de même. Il faut pour cela éditer le fichier .htaccess à la base du répertoire de ownCloud et y ajouter 2 lignes qui vont forcer l'utilisation d'une version de PHP supérieure.

Pour ce faire, dans le répertoire onwCloud, tapez les commande suivante :
vi .htaccess

Un fichier .htaccess déjà rempli s'affiche. Pour rajouter les 2 lignes en question, passer en mode Insertion (taper sur la touche i et vous verrez apparaitre en bas de la fenêtre - - INSERT - -). Insérer les 2 lignes suivante :
AddType x-mapp-php6 .php
AddHandler x-mapp-php6 .php

Enregistrer le fichier et fermer le en passant en mode commande (appuyez sur la touche Echap ou ESC) puis taper :wq.

Lancer l'installation de votre instance d'ownCloud dans votre navigateur à l'adresse http://domaine/owncloud (par exemple).

À la fin de l’installation, au moment de vous connecter, vous pouvez avoir droit à un message d’erreur PHP. Cela vient du fait que pendant l’installation notre fichier .htaccess préalablement créé pour forcer la version 5.3 de PHP a été écrasé. Vous devez donc de nouveau ajouter dans le fichier .htaccess les 2 lignes magiques (cf. ci-dessus). Sauvegardez, rechargez la page dans votre navigateur, et vous voilà face à l’interface d’ownCloud fonctionnelle.

Vous pouvez télécharger le client de synchronisation pour onwCloud à l'adresse suivante http://owncloud.org/sync-clients/.

Paramétrage d'ownCloud (facultatif)

Taille d'upload des fichiers

Pour pouvoir uploader des fichiers d’une taille supérieure à 8mo, créez un fichier php.ini à la racine du dossier ownCloud contenant les 2 lignes suivantes (les chiffres sont à ajuster à votre convenance) : upload_max_filesize = 100M
post_max_size = 100M

Cron

ownCloud utilise une tâche Cron afin de traiter des tâches en arrière plan. Par défaut, ownCloud est configurer sur AJAX (panneau Administration, rubrique Cron), c'est à dire qu'à chaque chargement d'une page, il exécute une tâche. Or cela peut détériorer la fluidité de l'interface.

Avec 1and1, il y a la possibilité de programmer des tâches Cron dans le système. Pour cela, dans votre instance SSH, tapez la commande suivante : crontab -e.

Pour cela, il faut créer une tâche Cron qui s'exécute toutes les minutes. Suivant le mode que vous voulez utiliser, tapez la commande suivante :

  • Mode Webcron : */1 * * * * /usr/bin/wget -q output-document=/dev/null timeout=600 "http://cloud.mathdabomb.fr/cron.php"
  • Mode Cron : */1 * * * * php6 -q /chemin_entier_de_votre_espace/owncloud/cron.php

Pour en savoir plus :

samedi 29 septembre 2012

Qu'est ce que le logiciel libre ? - conférence par RMS

Voici une vidéo de la conférence "Qu’est ce que le logiciel libre ?" de Richard Stallman, fondateur du mouvement du logiciel libre, qui s'est passé à l'IEP de Lille le 23/02/2011. Elle vous permettra de comprendre cette notion de logiciel libre dont vous trouverez la définition sur le site de la Free Software Foundation (FSF).

Pour en savoir plus :

samedi 12 mars 2011

Installation de Chromium sous Fedora

Mais kezako ?

Chromium est le projet de navigateur Web libre sur lequel est basé Google Chrome. Chromium est identique à Google Chrome hormis un logo différent et quelques fonctionnalités en moins ou en développement. Chromium est en majeure partie sous license BSD (de nombreuses parties du programme sont sous d'autres licences libres) et compatible Linux, Mac OS X et Windows alors que Google Chrome est distribué sous une licence propriétaire. (source : Wikipedia)

Installation sous Fedora

Chromium n'étant pas dans les dépôts officiel de Fedora (les raisons sont ici dans l'article "Chromium: Why it isn't in Fedora yet as a proper package" de Tom 'spot' Callaway, le manager du l'équipe de Fedora Engineering), il faut ajouter le dépôt spécifique http://repos.fedorapeople.org/repos/spot/chromium/ qui contient les packages pour F12 à F15.

Pour utiliser ce dépôt, il faut télécharger ou recopier son fichier de configuration fedora-chromium.repo dans /etc/yum.repos.d en tant qu'utilisateur root.

Pour le télécharger directement, ouvrez un terminal et tapez les commandes suivantes :
su -
cd /etc/yum.repos.d
wget http://repos.fedorapeople.org/repos/spot/chromium/fedora-chromium.repo

Ensuite pour installer Chromium, utiliser PackageKit ou tapez la commande suivante en tant qu'utilisateur root :
yum install chromium

En savoir plus :

vendredi 22 octobre 2010

Qu’est-ce que le projet Arduino ?

Voici des ressources glanées sur le web que je vous ai répertorié dans ce billet :

Qu’est ce que Arduino ?

Arduino est un projet électronique open source de prototypage basé sur une plateforme flexible, autant du coté matériel (cc by-sa) que logiciel (GPL). Il est principalement destiné aux artistes, designers, amateurs, et tous ceux qui s’intéresse à la création d’objets et d’environnements interactifs.

Ressources

Sites internet :

Sites d'achats :

Documentations et tutoriels :

Livres et ebooks :

lundi 31 mai 2010

Réception de mon Arduino

Aujourd'hui réception de mon Arduino Duemilanove et de divers composants, commandés sur Watterott electronic.

Qu'est-ce qu'Arduino?

Le système Arduino est un outil pour fabriquer de petits ordinateurs qui peuvent capter et contrôler davantage de choses du monde matériel que votre ordinateur de bureau. C'est une plateforme open-source d'électronique programmée qui est basée sur une simple carte à microcontrôleur (de la famille AVR), et un logiciel, véritable environnement de développement intégré, pour écrire, compiler et transférer le programme vers la carte à microcontrôleur.
Arduino peut être utilisé pour développer des objets interactifs, pouvant recevoir des entrées d'une grande variété d'interrupteurs ou de capteurs, et pouvant contrôler une grande variété de lumières, moteurs ou toutes autres sorties matérielles. Les projets Arduino peuvent être autonomes, ou bien ils peuvent communiquer avec des logiciels tournant sur votre ordinateur (tels que Flash, Processing ou MaxMSP). Les cartes électroniques peuvent être fabriquées manuellement ou bien être achetées pré-assemblées; le logiciel de développement open-source peut être téléchargé gratuitement.
(source : Introduction au système Arduino)

Kit pour débutant

Pour commencer votre initiation, je vous recommande d'acheter un Arduino Beginner Set. C'est un kit qui comprends :

  • 1 Arduino Duemilanove

  • 1 Extended Workshop Set qui contient : 1 plaque d'essai (ou BreadBoard), 1 cable USB, des capteurs (bouton poussoir, thermistance, ...), des actionneurs (buzzer, LED, ...), des composants électroniques (résistances, ...) et des fils ou cable électrique (ou "wires")

  • le livre Getting Started with Arduino écrit par Massimo Banzi

  • 1 alimentation 9V

Vous pouvez aussi acheter le Electronic brick de SeeedStudio qui est kit comprenant plein de composants et capteurs pré-monté et pré-cablé.

Où acheter

Voici quelques enseignes ou magasins en lignes qui permettent d'acheter :

En Europe

A l'étranger

  • SparkFun Electronics, la référence outre atlantique car il développe aussi des modules et les bibliothèques logiciel s'y rapportant, des tutos, ...
  • Adafruit Industries, une autre référence en matière de hacking
  • SeeedStudio, un constructeur de solution électronique
  • RobotShop, la Première source Mondiale pour la Technologie Robotique Domestique et Professionnelle.
  • Cooking Hacks

Pour en savoir plus :

mercredi 7 avril 2010

Vers l'indépendance - le lecteur de flux RSS "Tiny Tiny RSS"

Voici un premier article sur mon choix de devenir indépendant pour éviter d'utiliser des services web propriétaires ou fermées.

Ma première migration concerne mon lecteur de news RSS. Avant pour lire mes flux RSS, j'utilisais iGoogle ou Goole Reader. Ma recherche s'est donc portée sur un lecteur de news sur serveur web, de préférence en PHP vue mon type d'hébergement. Maintenant, j'héberge mon propre lecteur de news sur ce serveur web. Après divers recherches, mon choix s'est porté sur Tiny Tiny RSS, car ça été le plus facile à installer et le plus simple à utiliser. Ainsi, je peux lire partout (domicile, travail) mes news.

Présentation de Tiny Tiny RSS

Tiny Tiny RSS (ou tt-rss) est un agrégateur de flux RSS open source (licence GNU GPL) à installer sur un serveur web, permettant ainsi de lire vos news partout où vous le souhaitez. L'interface est simple, ergonomique et utilise PHP et AJAX. L'équipe de développement est très active.

Caractéristiques :

  • Application à installer sur serveur web, l'utilisateur n'a besoin que d'un navigateur internet compatible,
  • Supports des flux RSS, RDF, Atom par utilisation des librairies Magpie et SimplePie,
  • Facile à installer et à configurer
  • Authentification possible pour lire des flux protégés
  • Supports des raccourcis clavier, de l'import/export de fichier OPML, multiple ou unique utilisateur, internationalisation dont le français, podcasts, notation des articles, filtrage des contenu (utilisation d'expressions régulières), ...

Besoins :

  • Un serveur web (Apache, Cherokee,Nginx HTTP, ...)
  • un serveur PHP avec support des fonctions mbstring.
  • Une base PostgreSQL ou MySQL (version >=4.1ou >= 5.0+ requise)
  • un navigateur web compatible (la plupart le sont)

Installation sur un serveur web PHP/MySQL

Téléchargez la dernière version à l'adresse suivante : http://tt-rss.org/download/ (à l'heure actuelle, la dernière version est la 1.4.1).

Décompactez l'archive téléchargée.

Identifiez les paramètres de votre base de données (PostgreSQL or MySQL) (paramètres de connexion (chemin et nom du serveur, user et password), nom de la base)

Installez le schéma de base de la base de données (disponible dans le répertoire schema/ttrss_schema_XXXX.sql) à partir de PhpMyAdmin par exemple

Renommez le fichier config.php-dist en config.php, puis éditez-le pour modifier les paramètres de configuration suivant :

Lignes 5 à 10 :
define('DB_TYPE', "pgsql"); // or mysql ==> Choix du type de la base de données
define('DB_HOST', "localhost"); ==> Adresse de la base de données
define('DB_USER', "fox"); ==> Nom de la base de données
define('DB_NAME', "fox"); ==> Utilisateur de la base de données
define('DB_PASS', "XXXXXX"); ==> Mot de passe de l'utilisateur de la base de données
//define('DB_PORT', '5432'); // when neeeded, PG-only ==> Si besoin, le port d'écoute

Ligne 36 :
Par défaut, tt-rss utilise le mode mono-utilisateur, il n'y a donc pas de système de login et mot de passe. Si vous voulez protéger vos données personnel des étrangers, vous pouvez soit activer le mode multi-utilisateur soit réduire l'accès par un fichier .htaccess sur le serveur.
define('SINGLE_USER_MODE', true); ==> Définit l'utilisation en mode mono-utilisateur (TRUE) ou en multi-utilisateur (FALSE)

Ligne 138 :
define('DIGEST_FROM_ADDRESS', 'noreply@your.domain.dom'); ==> Adresse des emails sortant

Ligne 183 :
define('REG_NOTIFY_ADDRESS', 'user@your.domain.dom'); ==> Adresse email pour l'envoie de la notification des nouvel inscriptions

Ouvrez tt-rss dans votre navigateur. Si vous êtes en mode multi-utilisateur, pour vous connecter, utilisez le couple username/password par défaut (admin:password). N'oubliez pas de changer ce mot de passe après connexion.

Pour en savoir plus :

Le site officiel : http://tt-rss.org/
Si vous voulez essayer Tiny Tiny RSS, rendez-vous sur cette page de démonstration.

Un article sur Génération Linux et son installation

Enfin, pour une configuration plus poussée, rendez-vous sur ce superbe article de Lone Wolf !

D'autres lecteurs de news RSS sur serveur web PHP et open-source :

mardi 6 avril 2010

Bienvenue sur Identi.ca

Pour ceux qui ne connaissent pas Identi.ca, il s'agit d'une solution open source de réseautage social et de microblogging. Elle est basée sur StatusNet, un logiciel de micro-blogging basé sur les spécifications OpenMicroBlogging.

Les utilisateurs peuvent ajouter des textes d'une longueur maximum de 140 caractères sur le principe du microblog, reprenant la longueur exacte imposée sur Twitter. La limitation à la même longueur se justifie d'ailleurs par le fait qu'un message émis sur Identi.ca peut l'être simultanément sur Twitter. Le système gère le protocole XMPP et permet l'exportation et l'échange de données basé sur le standard FOAF. (source : Wikipedia article Identi.ca

Les avantages sont :

  • La plateforme logiciel StatutNet est open-source
  • la synchronisation de votre compte avec vos comptes Twitter et Facebook
  • L'utilisation de votre compte Jabber/Gtalk pour publier des messages
  • L'inscription et la connexion avec le protocole OpenID
  • L'envoie de SMS pour la publication des messages

Alors amis libristes et autres amis, allez vous inscrire sur Identi.ca pour obtenir votre compte et suivez mes messages sur http://identi.ca/mathdabomb !

samedi 20 juin 2009

Pourquoi avoir choisit le logiciel libre ?

Voici un petit billet sur mon choix d'utiliser des logiciels libres et de le promouvoir autour de moi.

Qu'est-ce qu'un logiciel libre?

La FSF (Free Software Foundation) insiste sur le fait que « libre » ne doit pas être compris comme « gratuit ». Cette confusion est particulièrement possible en anglais, où « libre » et « gratuit » se traduisent par « free », et « logiciel libre » s'écrit « free software ». Pour lever cette confusion, la phrase « Free as in “free speech”, not as in “free beer” » (« Libre comme dans liberté d'expression, pas comme dans bière gratuite ») est souvent répétée par les promoteurs des logiciels libres.

L'expression « Logiciel libre » fait donc référence à la liberté pour les utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel.

Les logiciels libres comportent 4 libertés fondamentales :

  • La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0) : vous pouvez utiliser un logiciel sans aucunes restrictions (temporelle, géographique, domaines d'application, …) autres que légales,
  • La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins (liberté 1) Pour cela l'accès au code source est une condition requise : vous avez le droit de savoir comment fonctionne votre logiciel et ce qu'il fait réellement, notamment de vos données,
  • La liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin, (liberté 2) : si vous avez acquis légalement votre logiciel, vous pouvez le redistribuer à votre guise, cella inclus aussi la liberté de vendre des copies,
  • La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 3) Pour cela l'accès au code source est une condition requise : vous avez le droit de modifier le logiciel pour l'améliorer ou l'adapter à vos usages.

La prise de conscience

Même lorsque j'étais sous Window$, j'ai utilisé des logiciels comme Firefox, PDF Creator ou VLC, je consultais régulièrement les pages de Framasoft, je suivais l'actualité de Linux. Mais il y a de cela 5 ans, des amis utilisant Linux m'ont montrer ces possibilités, j'en étais arrivé à un point où Window$ n'avais plus de secrets pour moi, je m'ennuyais sur cette plateforme, et donc j'ai basculé.

Avant de choisir, j'ai essayé plusieurs distributions, parcouru plusieurs sites des communautés, lu plusieurs comparatifs. Fedora était le meilleur compromis pour moi, simple d'utilisation, complète et performante et en même temps on apprend car des fois il faut mettre les mains dans le système.

Pourquoi avoir choisit le logiciel libre ?

Voici les différentes raisons pour lesquelles j'ai choisit de basculer vers le côté lumineux de la Force :

  • La philosophie : le partage du savoir, telle est la philosophie
  • La communauté : vous avez une question, un problème, ... Ils sont tous là, à n'importe quelle heure et par n'importe quel moyen, pour vous aider.
  • Le modèle de développement : la collaboration permet à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice suivant son niveau (programmeurs, traducteurs, rédacteurs; ...)
  • La sécurité : pas de virus; en cas de problème un patch est rapidement sorti (des fois dans l'heure qui suit); en choisissant des formats de fichiers disponibles librement, il y a une pérennité des données.
  • L'indépendance : grâce au logiciel libre, on n'est plus soumis aux choix stratégiques, au caprice ou à la santé financière d'un éditeur monopolistique
  • Le choix : on peut choisir sa distribution (parmi les 500 qui existent) suivant ses affinités et ses compétences; si on n'est pas content d'un logiciel, on peut le forké/cloné librement ou apporté soit même des modifications
  • Le cout : le rapport qualité/prix des logiciels libres est imbattable car reposant sur un libre marché et non sur marché capitalistique/actionnarial

Ressources sur le logiciel libre

Organisations :

Annuaires de logiciels libres :

Autres ressources libres :

Musique :

Annuaire :

Images :

  • Freemages, banque de photos gratuites et Libres à télécharger, images gratuites sous Licence Art Libre : http://www.freemages.fr/

Livres :

Pour en savoir plus :

Propulsé par Dotclear

Sauf mention contraire, les contenus de ce site sont publiés selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Licence Creative Commons I love Free Software!