jeudi 20 avril 2017

2 alternatives libres à l'application Facebook pour Android

Si vous en avez marre de l'application Facebook sur votre téléphone parce qu'elle est trop envahissante, trop consommatrice, trop invasive, trop lourde, trop ... voici 2 alternatives libres qui peut vous intéresser. Ces 2 applications sont libres de tout spyware ou pubs, sont open source, sont sans permissions nécessaires ou incontrôlables, sont légère (le paquet < 2 MB comparé au 75 MB du paquet Facebook) consomment peu de ressources (mémoire, cpu ou données) sur le périphérique et peuvent aussi être utilisé pour remplacer Messenger.

FaceSlim

FaceSlim est développé par Krzysztof Grabowski alias indywidualny et ressemble à l'application mobile de Facebook avant que Facebook commence à y retirer des fonctionnalités.

faceslim_en_Lollipop_2015-01-06.png

Site web : http://indywidualni.org/

Github : https://github.com/indywidualny/FaceSlim

get_it_on_fdroid.png

SlimSocial for Facebook

SlimSocial est développé par rignaneseleo.

slimsocial_n5x.png

Site web : https://forum.xda-developers.com/android/apps-games/app-slimfacebook-1mb-0-permissions-t3254174

Github : https://github.com/rignaneseleo/SlimSocial-for-Facebook

get_it_on_fdroid.png

dimanche 2 avril 2017

Tweet : [matrix] nouveau standard ouvert de communication

tweet020420171042_matrix.png

Site : https://matrix.org/

mardi 14 février 2017

Tweet : Journée "J'aime le Logiciel Libre" 2017

Étant un utilisateur de logiciels libres depuis de nombreuses années, je tenais à profiter de cette journée du 14 février 2017 pour relayer la campagne de la Free Software Foundation Europe (https://fsfe.org) et remercier tous les contributeurs aux logiciels libres de par le monde.

tweet140220172222_ilovefs.png tweet140220172224_ilovefs.png tweet140220172242_ilovefs.png tweet140220172254_ilovefs.png

et tous les autres que j'aurais oublier de citer, MERCI !

Pour en savoir plus :

mardi 31 janvier 2017

Tweet : Mycroft, un assistant vocal open-source

Vous connaissez surement un de ces assistants vocaux personnels Siri (Apple), Cortana (MS), Google Now (Google) et Alexa (Amazon).

Voici Mycroft, un assistant vocal open-source : tweet310120171928_mycroftai.png

Pour en savoir plus :

dimanche 8 janvier 2017

Tweet : Ramme - Unofficial Instagram Desktop App

tweet080120171021_ramme.png

Pour en savoir plus :

Tweet : Rambox : Free, Open Source and Cross Platform app for Slack, WhatsApp, Messenger, Skype and much more...

tweet080120170946_rambox.png

Lien : http://rambox.pro

lundi 2 janvier 2017

Tweet : Le projet Electricity Map

tweet020120170756_carteconsoelec.png

Pour en savoir plus :

mercredi 28 décembre 2016

Tweet : LittleArm, un mini bras robotisé

tweet281220161247_littlearm.png

Lien : http://www.littlearmrobot.com

mardi 20 décembre 2016

Tweet : VoCore2 Ultimate

tweet201220161300_vocore.png

Pour en savoir plus :

vendredi 16 décembre 2016

Tweet : Mail-in-a-Box

tweet161220162008_mailinabox.png

Lien : https://mailinabox.email

mardi 22 novembre 2016

Tweet : Fedora 25 est sortie

tweet221120161500_fedoraprojectf25.png

tweet231120160006_journalhacker-f25.png

tweet231120160016_journalhacker-upgarde.png

Les liens :

  1. L'annonce FedoaMagazine : https://fedoramagazine.org/fedora-25-released/
  2. La news sur LinuFR : https://linuxfr.org/news/fedora-25-est-disponible
  3. Le tuto pour l'upgrade : https://www.dsfc.net/logiciel-libre/linux/fedora-linux-logiciel-libre/upgrade-fedora-24-vers-25-sans-encombre-majeur/

mardi 13 septembre 2016

Tweet : Ray Framework

tweet130920161909_ray.png

tweet130920161912_ray2.png

Pour en savoir plus :

  1. Lien vers le site officiel : https://rayframework.github.io/site/
  2. Lien vers l'article de @felipevolpone : Ray: a new python web framework

mercredi 24 août 2016

Tweet : fruux | Contacts, calendars & tasks for teams

tweet240820161651_fruux.png

Lien : https://fruux.com

lundi 22 août 2016

Tweet : Etcher - Burn images to SD cards & USB drives, safe & easy

tweet220820161213_etcher.png

Lien : https://etcher.io

Tweet : Franz – a free messaging app for Slack, Facebook Messenger, WhatsApp, Telegram and more

tweet220820161210_franz.png

Lien : http://meetfranz.com

vendredi 27 mai 2016

Tweet : Microalg

tweet270520160736_microalg.png

Lien : http://microalg.info via Linux Pratique

vendredi 20 mai 2016

Tweet : Vérifier la sécurité de votre chat

Et par chat, je veux dire "messagerie instantanée" ;-)

tweet200520161235_effsecuremessaging.png

Lien : https://www.eff.org/secure-messaging-scorecard

Site officiel de l'EFF : https://www.eff.org

dimanche 15 mai 2016

ProtonMail : la messagerie Suisse sécurisée

Dans le domaine de la messagerie en ligne, il existe depuis peu, des solutions hébergées et sécurisées. C'est le cas de ProtonMail qui a été conçu par des ingénieurs du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), de Harvard et du MIT, voulant offrir un internet plus sûr et respectueux des droits à la vie privée. ProtonMail, qui ne cesse d'évoluer depuis 2013, est hébergé en Suisse, donc les données sont protégées par des lois suisse propice à la garantie de la vie privée, différentes des lois appliquées aux États-Unis et au sein de l'Union Européenne (l'article de leur blog expliquant ce choix : Why Switzerland?). Depuis la version 2.0 de ProtonMail, l'application est passée en OpenSource pour plus de transparence.

ProtonMail est une solution complète de webmail, hébergée dans un data-center sous plus de 1000m de roche, qui permet d'envoyer des emails de façon sécurisé en les chiffrant de bout-en-bout, le stockage des fichiers sur le serveur étant lui aussi chiffré. ProtonMail est codé avec AngularJS et utilise les meilleures implémentations d'AES, RSA et OpenPGP (grâce à OpenPGP.js, son implémentation en javascript). La réception de message chiffré est possible aux utilisateurs de service de webmail tiers via une interface en ligne et une protection par mot de passe du message.

ProtonMail permet la création de 3 types de comptes (1 gratuit et 2 premium) (Pricing) et le choix entre 2 domaines d'adresse mail (@protonmail.ch ou @protonmail.com). Pour utiliser son propre nom de domaine ou augmenter sa capacité de stockage, il faut faire évoluer son compte vers un compte payant. A la création d'un compte, l'utilisateur choisira son adresse mail et devra créer deux mots de passe distincts, le premier identifiera la personne pour l'accès à l'interface, le second (clé de cryptage) sera utilisé pour déchiffrer la boite mail. Attention, il est impossible de le récupérer donc de restaurer les messages en cas d'oubli. ProtonMail générera une paire de clés OpenPGP publique/privée directement hébergées sur ses serveurs.

Afin de sécurisé ces messages, plusieurs options possible : le cryptage (avec le bouton Encryption) et/ou l'effacement automatique par définition d'un délai d'expiration du message crypté (avec le bouton Expiration time). Pour le cryptage du message, 2 champs inviteront l'utilisateur à entrer puis à confirmer un mot de passe afin que le destinataire puisse consulter le texte. Il sera nécessaire de lui communiquer préalablement ce mot de passe - par exemple par SMS. De son côté, l'expéditeur recevra un lien dirigeant vers une page Web dotée d'un champ sur lequel il suffira de saisir le mot de passe pour ensuite afficher le message.

Enfin, en plus de l'application web, ProtonMail propose une application pour smartphones Android et iOS disponible sur votre store.

Pour en savoir plus :

lundi 8 février 2016

Création d'une horloge temps-réel pour Rasberry Pi

Afin de transformer un Raspberry Pi 1 modèle B en serveur de stockage de données pour l'acquisition des données de ma future station météo, j'ai voulu ajouter un composant particulièrement important et utile pour tout système informatique : une horloge temps-réel, ou Real-Time Clock (aussi dénommé « RTC »). Une RTC permet à un système, et donc au Raspberry Pi, de toujours être à l’heure, de manière exacte et très précise, sans avoir besoin d’internet.

Un module RTC se compose principalement d'un module RTC, d’un oscillateur à quartz et d’une pile de sauvegarde, qui permettra au module RTC de rester alimenté quand notre Pi sera éteint (et donc de garder l’heure en mémoire). On utilise généralement une RTC dans tout système qui a besoin d’accomplir des tâches dans des timings bien précis (un ordinateur, par exemple).

Je me suis principalement inspiré des 2 tutoriels de Adafruit :

Le but est de créer un module supplémentaire se connectant sur le Raspberry Pi en utilisant le bus I2C soit via le connecteur d'extension principale P1 ou via le connecteur P5. Afin de conserver libre le connecteur P1 pour une utilisation future (un écran LCD, par exemple), j'ai décidé d'utiliser le connecter P5. Sur ce dernier, les broches du connecteur sont : raspi_P5pinout.png

Les principaux composants sont donc :

  • un CI RTC MAXIM DS1307 (fiche technique) dialoguant en série (I2C) et alimenté en 5V
  • un quartz de 32.768kHz
  • un support de pile bouton CR2032 de 3V
  • une plaque d'essai perforée double couche
  • un condensateur de filtrage en céramique de 0.1µF
  • 2 résistances de 2.2kOhm

Le schéma de principe électronique de ce module est : rtcpi_schema.png

La vue du dessin et la vue de dessus de la platine : RTCpi1.jpg

La vue de dessous de la platine : RTCpi2.jpg

La vue du module installé sur le Raspberry Pi : RTCpi3.jpg

Pour en savoir plus :

samedi 16 janvier 2016

Tweet : pi-top

tweet160120161758_pitop.png

Lien vers le site de pi-top : https://pi-top.com

Propulsé par Dotclear