Depuis longtemps, les principaux navigateurs internet qui se partagent les parts de marché sont Google Chrome, Firefox, Edge (ex-Internet Explorer), Opéra et Safari.

D'après le site StatCounter Global Stat, le top 5 des navigateurs sur PC et tablettes entre mars 2015 et mars 2016 est :

StatCounter-browser-ww-monthly-201503-201603-bar.png Source: StatCounter Global Stats - Browser Market Share

Mais voilà que cette semaine, je découvre 2 nouveaux navigateurs web : Vivaldi et Brave.

Vivaldi 1.0

Ce navigateur a été créé par Jon Von Tetzchner (un des fondateurs du navigateur d'Opéra) dans le but de fournir aux utilisateurs avancés un navigateur rapide (son moteur de rendu est basé sur Blink, le moteur de rendu de Chrome) avec un très grand nombre de fonctionnalités natives, comme par exemple :

  • des raccourcis à la souris et plus de 60 raccourcis clavier
  • personnalisation de l'interface et de la disposition des barres et des menus
  • gestion avancée des onglets : possibilité d’empiler plusieurs fenêtres dans un seul onglet; au survol d'un onglet (ou un groupe d’onglets), affichage de l'aperçu de la fenêtre; ...
  • Prise de notes dans un panneau latéral permettant de prendre des notes de texte en surfant sur le net. Le texte de la page ainsi que l’adresse du lien seront sauvegardés dans votre note avec la date incluse
  • compatibilité avec les extensions de Chrome

Le site officiel : https://vivaldi.com/

Brave

Ce navigateur a été créé par Brendan Eich (l’inventeur du Javascript et cofondateur de la Fondation Mozilla) dans le but de fournir un navigateur open-source et multiplate-forme très rapide, qui s’avère respectueux de la vie privée et du Web.
Ce navigateur, basé sur Chromium (le projet open-source de Chrome) intègre HTTPS Everywhere et bloque tous les cookies de tracking, tous les scripts tentant d'injecter de la publicité ou les pixels de tracking. Mais plutôt que d'effectuer un simple blocage massif de la publicité à l’instar des Adblock-like, Brave remplace ces publicités par celles de son propre inventaire pour les positionner dans des espaces appropriés laissant lisible le contenu et donc de trouver un compromis satisfaisant entre les internautes, les éditeurs et les annonceurs car pour Brendan Eich, le web ne peut vivre sans la publicité en ligne.

Le site officiel : https://brave.com/